Retrouvailles autour d'un contrat [PV : Lucy Quinzel]

 :: NEO - GOTHAM :: Midtown :: Nouveau Gotham :: Queen Industries Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Oliver Queen
Now my watch begins
avatar
Messages : 24
Date d'inscription : 03/06/2018
Localisation : Gotham
Jeu 14 Juin - 12:29
La limousine était en bas et voilà, aujourd'hui une nouvelle journée commençait et il fallait l'assumer même si la nuit avait, comme toujours, été plus que courte. Mais c'était comme cela, pas besoin de se plaindre à chaque fois.
Oliver avait pris le temps de saluer Dinah, il était tôt et le bar n'allait sûrement ouvrir que dans … très longtemps, mais bon, elle avait l'habitude donc de toute façon, elle trouverait aussi de quoi faire.
En un rien de temps l'homme arriva devant cette voiture. Simon était au volant et bien, il prenait son nouveau travail au sérieux, vraiment cela se confirmait, c'était l'homme parfait pour ce rôle. Simon se montra pour ouvrir la portière à son patron.

« Monsieur, bonjour. »
« Bonjour Simon tout va bien ? »


Bref, Simon répondit positivement de toute façon il semblait que ce type n'était jamais de mauvaise humeur. Un modèle pour tous. Chacun reprit sa place et il y avait quand même un peu de chemin à faire. Parfait, il pourrait ainsi, un peu plus travailler. Il y'a quelques temps il avait parlé de proposer au sein de son entreprise la réinsertion et l'insertion professionnelle : En effet, hier soir suite à une conversation, il s'était dit que tenter l'expérience de l'insertion voir de la réinsertion professionnelle serait bénéfice. Beaucoup de gens n'avaient pas la chance d'avoir un travail ici, à Gotham, ce qui faisait que beaucoup vivait dans la précarité. C'était bien d'agir en tant que Green Arrow le soir pour défendre la veuve et l'orphelin... Mais bon, pourquoi ne pas profiter du jour pour essayer d'aider en tant qu'Oliver Queen ?

« Dites Simon, j'ai une question, vous pensez que ça va bien se passer la reconversion que je propose ? J'espère j'ai prévu pas mal de trucs comme un parcours de requalification adapté. J'ai une première candidate d'ailleurs, j'ai été contacté par des psy et autres... Bref c'est une jeune fille qui a eu .. un passé assez compliqué. J'ai hâte de travailler avec elle, en plus je la connais, bon.... Mais bref, c'est une histoire compliquée, j'espère juste que tout va bien aller. »

En effet, il connaissait la jeune fille qu'il allait commencé à travailler ici, c'était Lucy Quinzel. Et s'il la connaissait c'était parce qu'un jour il avait eu la chance de la rencontrer chez le glacier. À l'époque ce n'était qu'une petite fille, mais bon, si elle avait décidé de faire le bazar chez le marchand de glace... C'était à cause de sa mère : Harley... Donc, en fait... Oliver voulait vraiment l'aider suite à ça.


« On est arrivé Monsieur »
« Merci Simon, bonne journée à vous, on se revoit ce soir ! »

La jeune fille allait arriver d'une minute à l'autre ? En tout cas, Oliver monta dans son bureau, peut être qu'elle était déjà là avec un tuteur ou quoi. Il grimpa dans l’ascenseur et se laissa conduire jusqu'à l'étage concerné.
Revenir en haut Aller en bas
Lucy Quinzel
There's an ordinary world
avatar
Messages : 5
Date d'inscription : 02/06/2018
Dim 17 Juin - 19:47
"Bientôt arrivée. Je te texte après pour te dire comment ça c'est passé?"

Lucy ferma son téléphone sans même attendre une réponse de Damian avant de le ranger dans la boite à gant. Elle n'était normalement pas autorisée à contacter l'extérieur durant la semaine mais, dû au caractère particulier de cette journée d'entretien pour la réinsertion professionnelle, son surveillant attitré avait accepté qu'elle ait accès à son téléphone au moins durant le trajet sous surveillance. Elle baissa le protège soleil, observa son reflet dans le miroir et vérifia son teint. Elle avait fait de son mieux le matin même pour avoir l'air le plus professionnel -et le moins malade- possible.

"Tu te sens prête pour l'entretien?
-Oui, j'ai eu mes dernières recommandations hier avec la conseillère et je me sens assez calme donc normalement ça ira.
-Je suis confiant. Tu as vraiment bien suivi ton traitement et ton état est stable depuis plusieurs mois alors, à présent je pense que tu peux très bien te débrouiller durant cet interview et peut-être que tu pourras bientôt sortir de l'hôpital même.
-Il faut déjà voir comment cet entretien se passe et après le compte-rendu des psychologues pour l’hôpital mais, merci pour ton soutien Anthony."

La jeune femme se tourna et sourit à Anthony, le surveillant hospitalier qui l'accompagnait aujourd'hui avant de s'enfoncer un peu plus dans son siège et d'observer le paysage qui défilait derrière la vitre. Tous ses immenses buildings l'ennuyaient, la dégouttaient même. Tous celà lui rappelait toujours Gotham dont les tristes aventures s'opposaient aux doux souvenirs de sa petite ville natale, entourée par les champs et la forêt. Mais bon, si elle voulait pouvoir acheter une maison hors de la ville sans avoir à dépendre financièrement de Damian, elle devrait travailler dure et supporter ces buildings gris.

La voiture s'arrêta soudain et le surveillant hospitalier fit signe à Lucy de sortir. Elle aplatit les plis de sa jupe et, Anthony à ses côtés, se dirigea vers l’accueil ou une secrétaire lui indiqua le bon étage. Alors que ascenseur remontait la tour jusqu'au sommet, la jeune femme vérifia que ses calmants se trouvaient bien dans la poche de sa veste au cas ou, ferma les yeux pour se concentrer et regretta d'avoir dù laisser son téléphone dans la boite à gant et de ne rien pouvoir envoyer à Damian. Bien qu'elle fasse de son mieux, Lucy ne pouvait complètement empêcher le stress de monter. Après tout, l'occasion était grande. Un premier entretien d'embauche était une occasion unique. Avec le patron d'une grande entreprise était plus que rare. Mais en plus cet entretien lui permettrait sûrement de quitter ou,non l’hôpital. Même si elle redoutait encore par moment que l'autre réapparaisse pour prendre le contrôle.

La porte de l'ascenceur s'ouvrit et Lucy s'avança. Elle ragarda la grande porte du bureau et hésita un moment à frapper avant de rassembler son courage et le faire. Bien que ses doigts tremblent de peur, Lucy se sentait assez confiante pour cet interview. Alors en entendant le signal d'entrer, elle n'hésita pas un instant à passer la porte. Lucy se retrouva alors face à un homme en costard, à la moustache et chevelure blonde, la quarantaine et l'air confiant en lui. La jeune femme ravala sa salive et s'avança pour lui serrer la main, répétant exactement ce que la conseillère lui avait appris.

"Bonjour monsieur Queen, enchanté."
Revenir en haut Aller en bas
Oliver Queen
Now my watch begins
avatar
Messages : 24
Date d'inscription : 03/06/2018
Localisation : Gotham
Mer 20 Juin - 19:29
Effectivement, la jeune fille arriva peu après l'arrivée d'Oliver. L'entretien allait donc commencer à l'heure et du coup, ça s'annonçait plutôt bien.

« Bienvenue Lucy, je vous en prie installez-vous. Mettez vous à l'aise, d'ailleurs, vous souhaitez quelque chose à boire ? »

La jeune fille avait l'air assez stressée, en même temps c'était compréhensible vu son jeune âge c'était probablement la première fois qu'elle devait passer une sorte d'entretien d'embauche. Heureusement, aujourd'hui les questions n'allaient pas être les mêmes qu'elles avaient pu être avec Simon Lowell.

Oliver s'installa sur sa chaise, face à Lucy. Il lui sourit pour la mettre en confiance, elle avait grandi depuis la dernière fois qu'il l'avait vu. Ce n'était vraiment plus une enfant... Mais bon, Lucy ne savait pas vraiment que le patron l'avait déjà rencontré et dans des conditions … originale.

« Bon, alors... Commençons... Déjà, qu'attendez vous de cet emploi ? »

Simple, mais cette question ouverte lui permettrait déjà de parler d'elle pendant un petit moment et permettrait au patron d'en apprendre plus sur elle et ses motivations.

« Je voulais aussi dire que comme c'est un parcours adapté à chacun... Ne vous inquiétez pas si vous avez des obligations qui vous poussent à rater le travail une journée ou quoi. Vraiment le contrat de réadaptation que nous allons établir et là, avant tout pour vous aidez. Les horaires sont assez flexibles. »


Sachant que c'était des psy et autres adultes du centre qui avaient contacté Oliver, il pensait vraiment que c'était une bonne idée de lui préciser, comme elle semblait stressée, peut-être que ce point la soulagerait.... Ou peut-être pas... Mais au moins, elle était au courant !

« Vous êtes jeunes, mais... Est-ce que vous avez des expériences professionnels ou autres ?»

Oliver écoutait attentivement la jeune fille en notant les éléments de ces réponses qui l'aiderait pour poser d'autres questions. En posant ces questions il était sûr que la jeune fille pourrait parler d'elle et surtout de ce qu'elle voulait.

« Hm... Pour le moment, je n'ai pas d'autres questions.. Tiens, est-ce que vous en avez vous ? »

En général pour les entretiens les gens se préparaient de différentes façons. Certains allaient sur internet voir quels types de questions étaient le plus souvent posées et ils préparaient les réponses, certains se renseignaient sur l'entreprise... Enfin bref, chacun réagissait aux interview professionnels de différentes façons. Lucy avait probablement des questions car elle n'avait peut être pas eu l’occasion de se renseigner comme la plupart des gens... Ou peut-être que si en fait... mais bon, c'était quand même intéressant de voir si elle avait, elle aussi, des questions !
Revenir en haut Aller en bas
Lucy Quinzel
There's an ordinary world
avatar
Messages : 5
Date d'inscription : 02/06/2018
Dim 24 Juin - 18:11
Après autorisation du patron de l’entreprise, Lucy prit place du côté visiteur du bureau. Faisant de son mieux pour ne pas chuchoter malgré l’anxiété, elle refusa poliment la boisson. Elle aurait bien pris un thé mais elle n’était pas assez à l’aise pour lui demander. Mal à l’aise sur sa chaise, elle hésitait entre croiser les jambes ou simplement garder ses genoux serrés l’un contre l’autre. Lucy regrettait à présent le choix d’une jupe et non d’un pantalon de costard. Elle n’en avait pas porté depuis si longtemps que le fait d’en remettre la mettait extrêmement mal à l’aise. Après en avoir à nouveau aplati les plis, Lucy releva les yeux pour observer le sourire de monsieur Queen, puis se figea en entendant sa question.

Qu’attendait-elle de cet emploi ? C’était bien dure de répondre à cette question. En vérité, c’était à cause de cette satanée lueur d’espoir qui continuait de briller en elle. Autrefois si fragile, la flamme c’était rallumée au contact de Damian et surtout, loin de la tempête de folie qu’était sa vie auprès d’Harley.

« Je voudrais que ce travail soit pour moi le moyen de retourner à une vie normale et peut-être même quitter l’hôpital. Avoir un travail et pouvoir vivre dans un environnement, disons stable, serait une très grande chance pour moi. »

Elle regarda un instant le patron dans les yeux avant de détourner le regard. Ses mots avaient été choisis avec justesse et à la fin, sa phrase lui semblait plutôt pas mal. Espérons que ça lui aille aussi. Ecoutant les indications sur les possibilités de mi-temps ou d’horaires adaptés pour son contrat, Lucy hocha poliment la tête, bien qu’elle sache déjà toutes ses informations. Tous cela faisait spécifiquement partit des contrats de réadaptation et pouvaient être modifiés selon chaque personne. Après discussion avec son psy et sa conseillère de réadaptation, on lui avait conseillé de commencer avec trois jours par semaine et d’augmenter en fonction de ses réactions.

« Je suis censée commencer par travailler uniquement le lundi, mercredi et vendredi. Ensuite selon comment ça se passera, je verrais avec les personnes me suivant pour augmenter mon temps de travail. »

Les questions n’étaient pas bien compliquées pourtant Lucy ne pouvait empêcher ses muscles de se contracter. Elle n’était pas rentrée avec de personnes adultes autres que celles de l’hôpital depuis un certain moment et se sentait assez mal à l’aise, surtout face à un patron d’entreprise sûrement multi milliardaire. Enfin, là-dessus elle n’était peut-être pas la mieux placé vu ses relations.

« Non, je n’ai aucune expérience, sauf si vous comptez les deux semaines de formation aux métiers du secrétariat que j’ai reçu à l’hôpital… Mais j’espère pouvoir dès que possible entreprendre des études de droits pour la protection des enfants. »


Un sourire timide éclaira son visage. Elle n’était pas sûr d’avoir bien fait de révéler cette information mais c’était à présent trop tard. Lucy se sentait comme une fraudeuse de se présenter à un poste dans une si grande entreprise, sans études ni expérience professionnelle… Lorsqu’on lui proposa de poser des questions, elle releva le regard. Certes. Elle en avait bien une sur le bout de la langue mais…

« Eh bien, je voudrais savoir ce que vous attendez de moi. »

Elle ne dit rien un instant puis, se sentit obligée de détailler.

« C’est-à-dire que je n’ai jamais travaillé et personne n’a jugé bon de m’expliquer clairement ce pour quoi je passais cet entretien… »
Revenir en haut Aller en bas
Oliver Queen
Now my watch begins
avatar
Messages : 24
Date d'inscription : 03/06/2018
Localisation : Gotham
Lun 2 Juil - 15:56
L’anxiété de la jeune femme était tellement importante que Oliver pensait qu'elle ne répondrait pas a ses questions. Et pourtant.

« Je voudrais que ce travail soit pour moi le moyen de retourner à une vie normale et peut-être même quitter l’hôpital. Avoir un travail et pouvoir vivre dans un environnement, disons stable, serait une très grande chance pour moi. »

Cette réponse fit sourire le patron, il n'y avait pas de bonnes ou mauvaises réponses, quelqu’un d’autre aurait pu répondre que sa motivation était le salaire où le fait que c’était proche du domicile. Enfin bref, il n’y avait aucune bonne ou mauvaise réponse. Bien que oui, évidemment certaines réponses étaient plus correctes face à un patron.

Le stress de Lucy était tellement palpable que toutes les tentatives du patron pour détendre l'atmosphère tombait à l'eau. Oliver attrapa un stylo et un bloc de post it pour noter les jours où Lucy pouvait travailler. Il regarda ce petit bout de papier, il avait intérêt à ne pas le perdre. C’était pratique ces choses là mais… ça se perdait super vite. Il releva la tête vers Lucy pour sortir de ses pensées.  Il croisa le regard de la jeune fille qui lui paraissait de plus en plus anxieux. Il aurait bien pris une pause pour la rassurer, lui expliquer que malgré le fait que ça soit un grand patron elle ne devait pas se sentir petite mais ça n'allait probablement pas la rassurer. Du coup, il préféra s’abstenir.

Oliver secoua la tête pour approuver ses dires, le fait que la jeune femme souhaite reprendre des études était une bonne chose. Surtout dans ce domaine. Dans une ville comme Gotham, il fallait des gens prêts à se battre pour la justice et surtout pour les enfants. Mine de rien, ils étaient très touchés. Les petits étaient sans arrêt séparés des parents soit par la mort, soit pour mauvais traitements ou autres.


« C’est génial que vous souhaitiez reprendre vos études. C’est un domaine très porteur. Ne pas avoir d’expériences, ça n'est rien. Enfin surtout dans le cadre d'une réadaptation. Je demandais ça pour si jamais vous vouliez aller dans un service spécial. »



« C’est-à-dire que je n’ai jamais travaillé et personne n’a jugé bon de m’expliquer clairement ce pour quoi je passais cet entretien… »


Oliver s’empressa de répondre à Lucy

« Je suis là pour ça ! À la base je ne savais pas trop où vous faire travailler. Je ne vais pas vous cacher que vous être la première personne avec qui j’établirai ces contrats de réadaptation. Je peux vous proposer de travailler avec la secrétaire au premier étage, c’est elle qui gère les rendez-vous avec les autres entreprises. »
Revenir en haut Aller en bas
Lucy Quinzel
There's an ordinary world
avatar
Messages : 5
Date d'inscription : 02/06/2018
Lun 9 Juil - 14:45
L’espace d’un instant, un sourire illumina les traits crispés de son visage pour en briser l’expression figée et anxieuse. Cet homme, ce chef d’une des plus grandes entreprises du coin, lui semblait vraiment agréable, bien plus que ce que Lucy aurait pu imaginer. Qu’une personne de ce statut l’encourage à poursuivre ses études la rassurait, lui donnait l’impression qu’une seconde chance était possible, même pour elle. Juge pour enfant, c’était un rêve sacrément ambitieux, surtout au vu de sa scolarité chaotique et de son histoire de manière générale, pourtant cette idée aidait Lucy à avancer tous les jours. Si elle se sentait encore coupable par instant, Lucy avait fini par comprendre que toutes les atrocités qu’elle avait subi et commises n’était pas de son fait. Non. Tout ça, c’était à cause d’Harley et de toutes ses personnes qui, contre des valises de billets, avait modifié des documents et détourné le regard de la situation dans laquelle elle se trouvait. Gotham n’était pas un endroit pour les enfants. Elle avait vu les écoles du Hole, où les gosses de mafieux reproduisent les gangs de leurs parents, où les jeux d’enfants se mélangent bien trop souvent avec la violence des adultes, où les enfants sans gang finissent bien trop souvent par subir les coups du reste de la meute.

Revigorée par la pensée de ses inégalités, Lucy leva la tête et faillit presque fixer Oliver Queen dans les yeux. Elle avait vu les écoles privées où les enfants des classes supérieurs jouissent de la meilleure éducation possible ; professeur privés, accès à la culture, voyage en France ou en Italie… Ces mêmes enfants dont l’avenir dans la finance ou la médecine est tout tracé mais, qui se permettent tout de même de cracher sur les gosses des bas quartiers, les traiter de glandeur et racailles. Et les enfants d’Uptown légitimisent leur colère en parlant du traumatisme des explosions ayant détruit leur quartier. Et les enfants de Dowtown légitimisent leur colère en montrant la violence et l’insécurité de leurs rues où même la police n’osent plus s’aventurer. Lucy ne faisait parti d’aucun des camps pourtant elle était l’une des rares personnes avoir vu les deux côtés de Gotham. Une ville divisée en deux, tenue par des familles millénaires, détruites par des guerres de gang. Sauf qu’au milieu de tout cela, Lucy voyait surtout les vraies victimes de cette cité ; la jeune génération.

Lucy se pinça légèrement les lèvres et tenta de chasser ses pensées anarchistes pour se concentrer à nouveau sur cet entretien. Oui, secrétaire ça sonnait bien. Gérer les rendez-vous avec d’autres entreprises semblait dans ses cordes. Appeler d’autres secrétaires pour trouver le bon horaire, remplir un joli tableau excel et envoyer le tout à son patron. Ça semblait dans ses cordes. Ses deux semaines de formation aux métiers du secrétariat consistaient surtout au remplissage de divers fichier word ou excel et, avec l’aide d’un mentor, elle pourrait très rapidement s’y faire. Pourtant Lucy devait se rendre à l’évidence. Si elle pouvait aujourd’hui accéder à ce stage, c’était grâce au traitement psychologique et au mental de l’excellent hôpital privé ou elle séjournait. Hôpital en grande partie payé par Damian. S’il n’était pas là, elle serait sûrement toujours dans les rues en train de faire ce que faisait l’autre elle… C’est pour cela qu’elle devait se battre, pour que tous les enfants de Gotham aient le droit à une seconde chance, à un vrai futur.

« Ce poste m’a vraiment intéressant et je serais très heureuse de pouvoir travailler pour vous. »
Revenir en haut Aller en bas
Oliver Queen
Now my watch begins
avatar
Messages : 24
Date d'inscription : 03/06/2018
Localisation : Gotham
Ven 13 Juil - 15:46
Lucy semblait enfin se détendre, un sourire éclairait même son visage. C’était une très bonne chose, si elle se sentait en confiance en ces lieux, ça allait considérablement aider. Oui, il est indéniable que travailler au sein d’un endroit qui ne vous stresse pas aide, c’est vraiment très désagréable de se lever le matin avec cette espèce de boule au ventre qui vous fait aller là-bas à reculons. Malheureusement de nos jours c’était le cas pour beaucoup. Mais ils se rassurent en se disant que c’était le seul moyen de survire, le seul moyen d’avoir de l’argent, un toit et à manger… Et pourtant chaque jour ces gens rentrent encore plus démoli moralement que la vieille. Et le pire ? C’était probablement ces employeurs qui en profitaient. Oliver espérait sincèrement que ce n’était pas le cas des gens qui bossaient pour lui. Enfin comment le savoir ? Quoi qu’il en soit, il était sûr que la jeune fille appréciait son futur poste. Il était sûr aussi pour Simon. En fait, il était sûr que pour les individus qu’il avait rencontrés en entretien. Il espérait que la DRH faisait du bon boulot. Il n’en doutait pas, même s’il avait fallu la remplacer pour ces deux interviews.

 « Bien, je suis vraiment ravi que ça vous plaise. Je sais que c’est loin de vos projets futurs, mais vraiment, j’espère que vous allez vous épanouir. »

Maintenant que l’entretien touchait à sa fin il fallait régler le côté administratif de la chose, le plus long probablement et le plus chiant. Mais aussi le plus important.

 « Pour la signature du contrat et ces autres choses j’imagine que vous n’avez pas tout sur vous ? Il me faut une pièce d’identité et plein d’autres papiers… Je vous laisse régler ça avec la personne qui vous a accompagnée ainsi qu’avec le service des ressources humaines. Ils sont là pour ça après tout. »

Oliver se leva pour quitter la chaise, et tendit la main en direction de la jeune femme pour lui serrer la sienne, ce qui marquait la fin de ce rendez-vous. Rapide, mais au moins il savait à qui il avait affaire. Une jeune fille timide, mais motivée. Elle n’avait plus rien à voir avec celle qu’il avait rencontrée auparavant. Même si ça pouvait mal se dérouler, il avait confiance. Elle semblait plus que consciente de sa chance et ne voulait pas la gâcher.

« A bientôt alors. Nous nous croiserons sûrement dans les couloirs ! Et même si je ne vais pas travailler avec vous et vous voir rarement, n’hésitez pas à me contacter. Je vous envoie le reste des informations par mail. Bonne journée ! »


L’homme regarda la blonde quitter son bureau, elle allait pouvoir souffler un grand coup et se détendre totalement. Oliver lui regarda la photo de sa famille qui décorait son bureau. Il savait que son enfant allait avoir plus de chances que la plupart des petits de cette ville. Mais, s’il rendait service avec ces contrats de réadaptation c’était aussi, parce que si un jour son fils commettait une erreur, il espérait que quelqu’un lui tende la main pour lui attribuer une deuxième chance. On dit toujours « ne fait pas aux autres ce que tu n’aimerais pas qu’on te fasse » alors voilà, on veut tous une deuxième chance, on y a tous le droit. Alors, offrons-la non ?
Revenir en haut Aller en bas
Lucy Quinzel
There's an ordinary world
avatar
Messages : 5
Date d'inscription : 02/06/2018
Mer 18 Juil - 23:54
Lucy hocha la tête nonchalamment, comprenant qu’il ne restait plus que quelques banales formalités à remplir avant la fin de cet entretien d’embauche. Tant mieux, car tout cela devenait franchement épuisant mentalement à mesure que les minutes passées. Il faut dire que, outre Damian, elle n’avait pas parlé à grands monde hors de l’hôpital depuis son entrée alors, elle avait tellement perdu les codes que cette simple interaction sociale semblait une véritable épreuve.

Bien sûr, elle ne possédait ni pièce d’identité ni autres papiers administratifs sur elle. Légalement et selon les lois sur les personnes déclarés comme psychologiquement instable, elle n’avait pas le droit d’accès à ce genre de dossier. Comme elle avait coupé les liens avec Harley depuis plusieurs années, son responsable légale était un membre du corps hospitalier. Damian préférait ne pas prendre ce rôle. Quelquefois elle était bien heureuse de ne pas avoir ce genre de papier à disposition. Qui sait ? L’autre pouvait très bien se réveiller un jour, prendre la carte d’identité et s’enfuir hors d’Amérique pour peut-être revenir plus forte encore. Mais d’autres jours, elle se désolait de sa situation. Elles étaient rares les jeunes femmes dans la vingtaine n’ayant accès à aucun de leurs propres papiers administratifs. Lucy se sentait un peu comme une enfant, loin des réalités de la vie. Comment ferait-elle une fois hors de l’hôpital pour se débrouiller seule ? Elle ne savait même pas utiliser une carte bleue. De toute manière, Lucy n’avait légalement pas le droit d’ouvrir un compte bancaire tant que son état psychologique constituerait une menace.

Voyant que l’homme se levait, Lucy fit de même et sera la main du patron de l’entreprise. Toujours intimidée mais déjà plus confiante qu’au début de l’entretient, un léger sourire se dessina sur son visage lorsqu’elle leva le regard sur son futur chef. Tiens. C’est étrange, elle pensa en arquant un sourcil. Son visage lui disait une étrange impression de déjà vu, pourtant elle était sûr de n’avoir jamais vu le visage du patron de Queen Enterprise avant aujourd’hui. Peut-être se trompait-elle après tout. Elle l’aurait sûrement vu en photo dans un magazine ou autre. Enfin, qu’importe.

« J’ai hâte de pouvoir travailler avec vous. Bonne journée monsieur. »


Elle lui lâcha finalement la main, recula de quelques pas avant de se retourner et sortir. La porte fermement close, Lucy lâcha un profond soupire de soulagement. Ça c’était bien mieux passé que tout ce qu’elle avait pu espérer de ce rendez-vous. Dans quelques jours, quelques semaines en voyant large, elle commencerait à travailler et en même temps commencerait une nouvelle étape de sa vie. Un sourire continuait d’éclairer son visage et même en se forçant, elle ne pouvait l’effacer. C’était con au fond, de se réjouir d’un petit job comme celui-ci mais, Lucy plaçait tant d’espoir en lui. Elle prit l’ascenseur et en du se retenir de traverser le hall d’entrée en courant. La voiture de son accompagnateur était garée au même endroit. Elle lui fit un petit signe et prit la place du passager mais, avant de lui faire un compte rendu du rendez-vous, elle eut un premier réflexe ;

« Je peux appeler quelqu’un ? »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» rando autour d annonay
» Les autres livres de Lucy Maud Montgomery
» Le règlement d'amitié & discussion autour d'une photo
» CONTRAT
» Jeu : "Autour du roman"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Children Of Gotham :: NEO - GOTHAM :: Midtown :: Nouveau Gotham :: Queen Industries-
Sauter vers: