L'oiseau et le vagabond

 :: NEO - GOTHAM :: Midtown :: Burnley Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Gabriel Rice
On the wrong side of Heaven
avatar
Messages : 14
Date d'inscription : 02/06/2018
Mer 18 Juil - 23:01
La nuit est calme. Presque rien à part un gamin de 14 ans qui a essayé de volé la voiture de son père. Je lui ai foutu la trouille avant que la police n'arrive. Ça serait le bon moment pour enquêter sur un certain juge qui, d'après les rumeurs, paye des gens pour enlever des jeunes filles pour son propre plaisir avant de les relacher à l'extérieur de la ville. Elles ont été retrouvé, les vêtements déchirés et salement amoché. Pas très discret, le connard. La dernière victime, Kimberly Johnson a parlé et il s'est réfugié quelque part. Je dois trouver quelques infos et je connais l'endroit pour cela.


Il y a quelques années que je ne suis pas entré dans un autre bar que le mien. Le Black Canary club. Ce n'est pas très intelligent comme nom. C'est comme si mon bar s'appellait le Wanderer... C'est étonnant que cette justicière n'ait pas eu plus de problèmes que ça. J'entre donc. Jeunes avocats à la carrière prometteuse, jeunes femmes qui veulent se trouver un homme riche et puissant. Il y a même une bande d'hommes en suits dans un coin. Italiens à en croire leurs gestuelles. Peut-être es mafieux. Ouaip, ça fait différent des mercenaires et danseuses de chez moi. J'ai déjà vu la chanteuse aussi. L'implant dans sa gorge a été conçu par nul autre que mon meilleur ami. Je dois attirer l'attention avec mon manteau de cuir, mon mohawk et mes jeans déchirés.


Un gros connard parle fort au bar. Il manque même de respect à la Barmaid qui est aussi la proprio. Une jolie blonde que j'ai déjà vu mais pas dans ce rôle. C'est elle que je suis venu voir mais je dois régler quelque chose avant. Je vais voir le gros homme saoul qui est maintenant au Jukebox. Je lui tape sur l'épaule et il se retourne lentement, les yeux embrouillé par l'alcool.


"Tu veux quoi connard ?"


"Me traiter de connard est la deuxième erreur que tu as fait ce soir..."


Je lui attrape la main et avec la force de mon bras cybernétique, je lui casse le poignet avant de le trainer à travers la salle et le lancer dehors dans la rue. Je retournes vers le bar ou je vois Dinah Lance. Je l'ai rencontré, il y a quelques années. Une histoire de traffic humain semblable à celui pour lequel je suis içi présentement. Black Canary n'était pas d'accord avec mes techniques et ça à causer quelques accrochages mais nous avons finis par travailler ensemble et arrêter ce connard. Ben arrêté... Il est "accidentellement" tombé du toit d'un immeuble pour se casser le cou en bas. Même si nous sommes pas d'accord sur quelques trucs, j'ai besoin de quelqu'un dans Burnley et cette personne est Dinah Lance AkA Black Canary. Je m'écrases sur un tabouret devant elle et appuis mes bras sur le comptoir.



"Lance ! Une bouteille de ton meilleur whisky et deux verres s'il te plait. Nous devons parler. En privé."


J'ai toujours trouvé cette femme ultra sexy. Si ce n'était pas pour le boulot. J'irais probablement flirter avec elle. Je sais qu'elle est en couple avec l'autre archer mais pas grave. Je lui ferais avaler sa barbichette.
Revenir en haut Aller en bas
Dinah Lance
Now my watch begins
avatar
Messages : 19
Date d'inscription : 03/06/2018
Dim 22 Juil - 15:48
Parfois, Dinah se demandait si elle allait jamais pouvoir passer une soirée calme au bar. Enfin, ce n’était pas non plus le cliché du Saloon où tout le monde finissait par se battre, mais il y avait toujours un petit quelque chose qui faisait que la soirée ne se déroulait pas vraiment sans accroc. Une fois, deux fois, ça passe. Chaque soir, ça commençait à lui taper sur le système. Mais bon, elle aimait ce bar plus que tout, elle pouvait bien supporter ces clients insupportables. Surtout qu’elle n’avait aucun de mal à les sortir s’il fallait. C’était comme ça qu’elle avait gagné le respect des anciens habitués, en montrant qu’elle n’était pas une petite chose fragile, ou une serveuse qui allait se mettre à danser sur le comptoir, comme dans ce film ridicule.

Comme d’habitude, il y avait un client qui avait trop bu, et qui avait essayé de s’en prendre à elle, mais bon, elle l’avait envoyé bouler, vite fait, bien fait. Il avait abandonné assez vite, et heureusement pour lui, car vu son état, elle n’aurait pas eu de mal à le mettre à terre et dehors. Il était parti au niveau du jukebox et Dinah ne faisait plus attention à lui, trop occupée à servir d’autres clients, plus polis et patients.

Soudain, un énorme bruit se fit entendre, ce qui fit se taire l’intégralité du bar et s’arrêter de jouer le groupe de musique. Encore une bagarre. Dinah soupira, prête à intervenir, quand elle reconnu celui qui avait sorti son client insupportable. Gabriel Rice, aussi connu sous le nom de Wanderer. Et en plus il venait vers elle… Forcément, s’il était là, c’est qu’il voulait quelque chose d’elle, sinon, pourquoi quitter son bar à lui ? Surtout que les clientèles étaient assez opposées. Dinah avait déjà travaillé avec lui, par le passé. Et, comment dire… Leurs méthodes étaient au moins aussi différentes que les clientèles de leurs bars respectifs. Pour faire plus simple, Wanderer n’avait pas de scrupule à tuer, et Dinah était contre.
Le jeune homme s’installa face à elle, alors que le brouhaha revenait progressivement autour d’eux. Il avait beau faire facilement deux têtes de plus qu’elle et être imposant, Dinah n’était pas plus impressionnée que ça.

« Lance ! Une bouteille de ton meilleur whisky et deux verres s'il te plait. Nous devons parler. En privé. »

Canary avait vu juste, il voulait quelque chose d’elle. Si c’était pour qu’elle travaille avec lui, c’était hors de question, vu comment leur précédente et unique coopération s’était terminée… Si c’était pour des infos… Pourquoi pas, s’il avait de quoi en échange.

« T’as intérêt à avoir de quoi payer, la maison ne fait pas crédit. Et fais vite, comme tu vois, je suis pas mal occupée ce soir… »

Dinah sorti sa bouteille la plus chère du comptoir, avec deux verres, comme l’avait réclamé Rice. Elle tira un tabouret de sous le comptoir et s’installa face à lui, prête à discuter.

« Alors ? Qu’est ce que je peux pour toi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Rice
On the wrong side of Heaven
avatar
Messages : 14
Date d'inscription : 02/06/2018
Mer 25 Juil - 20:41
Même si nos techniques sont complètement différentes. J'aime bien cette fille. Elle a du caractère, elle sait se battre. Une fille parfaite pour moi si elle n'était pas aussi coincé. Un vrais manche à balais dans le cul. Une autre comme la chauve-souris leurs potes de la ligue des justiciers. C'est à cause de gens comme eux que Gotham a sauté.


Je regardes la bouteille qu'elle sort. C'est du bon. Le genre que je gardes pour les grandes occasion sous le comptoir du Black&White. C'est cette bouteille que je sors lorsque certains mercenaires débarquent. Le genre fancy qui ont eu une longue carrière remplis de succès. Comme celui qui ne manquait jamais sa cible. Ou bien l'autre "pirate" qui était fort comme deux hommes. Très bon combattant. Une bouteille très chère donc. Pas grave, j'ai l'argent. Je sors un billet de 100 $ et le pose sur le comptoir devant la blonde.


"Bien sûr que j'ai l'argent pour payer, Lance. Je suis déçu. Je ne te croyais pas, le genre de fille qui juge sur l'apparence des gens."

Je regardes tout les gens autour de moi. Il y a beaucoup de gens. Des gens aux oreilles indiscrètes mais si elle veut faire cela içi, c'est son choix. Personne ne me connais en civil ni en tant que Justicier içi. Je suis anonyme alors qu'elle... Elle porte des collants pour combattre le crime. Ça m'étonne que personne n'ait fait le lien encore.


" Içi ? D'accord... Le juge Felix J. Coffey, 62 ans. Vit au 4246 Preston Street. Possible accusé pour enlèvement. Des jeunes filles de familles défavorisées on été enlevé dans mon quartier pour ensuite être abusé et laissé en dehors de la ville. J'ai pu traqué l'un des kidnappeurs et il m'a confirmé qu'un homme riche les paye pour faire le sale boulot. L'une des victimes a reconnu Coffey et bizarrement, il aurait disparu des radars. Tu ne sais pas quelques chose la dessus, par hasard ?"


Je prends une gorgée de mon verre. Délicieux.


"N'importe quel info serait utile. Possible maison de campagne ou ami chez qui, il se serait réfugié ?"
Revenir en haut Aller en bas
Dinah Lance
Now my watch begins
avatar
Messages : 19
Date d'inscription : 03/06/2018
Jeu 26 Juil - 18:41
Dinah ne portait pas forcément Gabriel dans son cœur. Pas seulement à cause de ses méthodes, elle aurait pu passer outre ça. C’était surtout son caractère qui la gênait. Pour elle, c’était un con. Certes, dans le fond, c’était un justicier aussi. Mais ça ne voulait pas non plus dire qu’elle était obligée de s’entendre avec lui ou même de l’apprécier. Après, il ne lui avait rien fait personnellement non plus. Mais elle ne pouvait pas s’empêcher de ne pas l’aimer.

Elle attrapa le billet qu’il lui tendit et le rangea dans la poche arrière de son jean. Vu comme c’était parti, une centaine de dollars ne seraient pas de trop. Elle leur servit un verre chacun, remplissant un peu moins le sien, elle travaillait après tout.

« Je ne te juge pas, je m’assure juste que tu as ce qu’il faut. Elle était pas gratuite, cette bouteille, j’ai pas envie de la gâcher non plus. »

Elle l’écouta parler. Le juge Coffey… Il était connu dans le quartier. Elle ne l’avait jamais vu dans son bar. Ce n’était pas le genre, ici elle recevait surtout des petits avocats et quelques juges un peu minables. Coffey était beaucoup trop riche pour venir ici. Sûrement corrompu, aussi, on était à Gotham après tout. Aucun juge ici ne pouvait prétendre n’avoir jamais reçu de pot de vin ou autre, pour faire pencher leur jugement en faveur d’une des parties. La corruption était la norme, elle l’avait toujours été et rien ne changerait ça, rien du tout. Mais, est ce que c’était le genre d’homme à abuser de jeunes filles ? Dinah n’en avait jamais vraiment entendu parler ici. Après, ce n’est pas le genre de trafic dont on viendrait se venter dans un bar, mais plutôt le genre qu’on gardait bien secret. Après, si Wanderer avait des témoins et des preuves, c’est que ce n’était pas n’importe quoi non plus.

« J’ai déjà entendu parler de lui, Coffey. Il est jamais venu ici après, c’est pas son genre, et puis s’il est plus en ville… Mais, souvent, on parle de lui ici. Comme quoi il se ferait de l’argent pas très légalement, avec des procès pas toujours équitables, mais bon, c’est pas étonnant, ça. »
Dinah pris une gorgée d’alcool avant de continuer.

« J’ai pas d’infos précises à te donner, mais je sais qu’il a plusieurs propriétés, dans les plus beaux quartiers. La corruption paye bien. Mais, j’ai déjà entendu parler d’une maison à la campagne, juste avant la ville. Vers le sud. D’après ce que j’ai compris, c’est un ancien corps de ferme, le truc qui passerait inaperçu au premier coup d’œil. C’est possible qu’il y soit, mais je sais pas où c’est exactement. C’était un groupe de jeunes avocats qui en parlait, apparemment, il y aurait des rumeurs au palais de justice comme quoi il y aurait des fêtes dantesques là-bas. »

Dinah termina son verre d’une traite, avant de se relever de son tabouret.

« J’en sais pas plus. Sinon, t’as pas un bar à gérer toi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» La fille, le chat et l'oiseau...
» la fille, le chat et l'oiseau...
» Drôle de papillon dans mes fleurs, "oiseau-mouche" (Colibri) à Montpellier?
» obole rutene a l'oiseau a droite et au masque de face..
» [Läckberg, Camilla] E. Falck & P. Hedström - Tome 4: L'oiseau de mauvais augure

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Children Of Gotham :: NEO - GOTHAM :: Midtown :: Burnley-
Sauter vers: